Pour faire simple, cette version apporte des changements majeurs. Et autant vous prévenir tout de suite : il y a un paquet de nouveautés à tester !

Cette nouvelle version introduit deux nouveaux concepts : les plugins et les profils.

Vous mangerez bien un peu de plugins ?

Les plugins permettent une gestion fine et personnalisable des fonctionnalités du 3hg-menu. La configuration minimale (sans plugin) revient aux fondamentaux de ce menu, à savoir afficher un menu en basant sa configuration sur une arborescence de fichiers .desktop. Le menu conserve quand même la possibilité d'être verrouillé (ne se ferme pas au démarrage d'une application) et continue de proposer une interface alternative et plus explicite pour les débutants.

En revanche, toutes les autres fonctionnalités sont maintenant externalisées. Il est ainsi possible de les activer/désactiver facilement selon les besoins, et surtout, il est beaucoup plus facile d'étendre les fonctionnalités du menu via de petits scripts python. Ainsi l'affichage des applications récemment utilisées et la possibilité d'éditer les fichiers .desktop de l'arborescence sont maintenant gérés via des plugins. Et puis pour m'amuser et tester un peu ce nouveau moteur, je me suis amusé à en programmer un qui permet de marquer des applications favorites. C'est cadeau. ☺

Montre-moi ton beau profil

Le truc c'est que pendant le développement j'ai été confronté à un problème : il était possible de choisir quel dossier de configuration utiliser pour générer le menu, mais le choix des plugins s'appliquait à toutes les instances du menu... Et ça rendait le tout un peu trop rigide si quelqu'un veut proposer une session avec de multiples menus adaptés à des usages uniques (je pense à PrimTux par exemple).

Pour remédier à ce problème la notion de profil a été introduite. Un profil est donc constitué d'une arborescence de fichiers .desktop, ainsi que des plugins à activer pour ce profil. Il est donc possible de créer toute une série de menus indépendants avec le même exécutable (le moteur du 3hg-menu). Ce qui développe considérablement les possibilités d'usage de ce menu...

Mais ce n'est pas tout !

En plus de ces deux ajouts majeurs, de nombreuses petites choses destinées à améliorer l'usage ont été ajoutées.

Vous pouvez par exemple installer facilement le menu en exécutant (avec les droits root) un

make install

et le désinstaller avec un

make uninstall

à l'intérieur du dossier proposé au téléchargement.

Le menu est aussi beaucoup plus dynamique. Par exemple, si le menu est verrouillé et que le plugin "Récents" est activé, plus besoin de redémarrer le menu pour voir ces applications apparaître dans l'onglet approprié. Le menu est régénéré à chaud.

Et puis il y a eu bien sûr de la résolution de bugs...

À vous de jouer

Voilà voilà pour cette nouvelle version. ☺ Comme d'habitude, la documentation se trouve sur le site du collectif 3hg (indispensable avec cette nouvelle version...) et vous pouvez télécharger l'archive ici.

Ah oui n'oubliez pas que l'arborescence par défaut a été générée via des applications présentes sur mon système. Donc c'est normal que la plupart des lanceurs ne fonctionnent pas chez vous. À vous de reconfigurer une belle arborescence ! ☺

Bons tests !